La victoire de Samothrace

07/09/2021

La victoire de Samothrace

La déesse de la Victoire, représentée sous la forme d’une femme ailée semble se poser sur la proue d’un navire de guerre. Ses pieds touchent à peine le pont du bateau, ses ailes sont encore déployées.

Ce corps de marbre blanc, sans bras ni tête, fascine, car ses ailes et la dentelle de pierre de sa tunique sont d’une légèreté étonnante. Le corps de la déesse se laisse deviner sous le vêtement d’une finesse telle qu’elle en est presque transparente. Cette robe, le chiton, descend jusqu’aux pieds. Elle est retenue par deux ceintures, la première, que l’on devine mais ne voit pas, sur les hanches, et une seconde, sous la poitrine. Un manteau, d’un tissu plus épais, cache en partie la robe. L’envergure des ailes impressionne le spectateur qui se demande comment elles tiennent, sous leur propre poids de marbre. Les détails montrent une multitude de plumes (voir détails).
.
Le vent semble plaquer les plis sur les jambes, et faire virevolter librement les drapés. Derrière la jambe gauche, un pan de tissu s’envole… Quelle prouesse !
.
La plus grande statue du Louvre, du haut de l'escalier qu'elle domine, accueille les visiteurs, de la même manière qu’elle surplombait, il y a des siècles, les visiteurs du sanctuaire des Grands Dieux de l'île de Samothrace.
.
Restaurée il y a quelques années, 200 blocs de marbre ont dû être nettoyés, remontés. Les vides, correspondant aux pièces disparues, ont été comblés par du plâtre.
.
Cette sculpture sur marbre date de 220-185 avant Jésus-Christ. La statue mesure 2,75 m. Avec le socle et la base, l'ensemble a une hauteur de 5,57m.
.
Et bonne reprise à tous ceux pour qui la fin de la pause estivale a sonné !

Live Instagram avec 1.2.3.famille Le déjeuner des canotiers - Auguste Renoir